montage photographique de unreal tournament montage photographique de unreal tournament montage photographique de unreal tournament

Unreal Tournament

Description

aperçu du jeu unreal tournament
Aperçu du jeu vidéo

Unreal Tournament (abrégé UT) est un jeu vidéo de tir à la première personne développé par Epic Games et Digital Extremes et publié par GT Interactive sur PC le 26 novembre 1999 aux États-Unis et à partir de décembre 1999 en Europe. Le jeu a également été publié sur Linux en 1999, puis sur Macintosh par MacSoft Games le 17 janvier 2000. Le jeu a enfin été publié par Infogrames sur PlayStation 2 le 26 octobre 2000 et sur Dreamcast le 14 mars 2001. Unreal Tournament se déroule dans un univers de science-fiction dans lequel le joueur incarne un combattant participant à un tournoi de combats à mort. Son mode solo rompt avec les jeux de tir subjectif classique en se focalisant sur des affrontements contre des bots dans différents modes de jeu comme les matchs à mort, la capture du drapeau, la domination ou l'assaut.

Après la sortie d’Unreal, les développeurs du jeu commencent à travailler sur une extension destinée à pallier les lacunes de ce dernier en mode multijoueur. Devant l'ampleur du projet et les améliorations alors apportées au moteur du jeu, l'équipe décide finalement d'en faire un jeu à part entière qu'ils baptisent dans un premier temps Unreal: Tournament Edition. Malgré les doutes de la presse spécialisée concernant la capacité d'Epic Games à développer un titre multijoueur capable de concurrencer Quake III Arena, il bénéficie d'une certaine couverture médiatique du fait des débats qui l'opposent à ce dernier. À sa sortie, le jeu est cependant très bien accueilli par les critiques qui estiment qu'il parvient à s’imposer comme un des meilleurs jeux d’un genre pourtant très compétitif. Il rencontre un certain succès commercial avec plus d'un million de copies vendues en moins d'un an.

Après la sortie du jeu, Epic Games se concentre sur la programmation d’une nouvelle génération de moteur graphique qu'ils utilisent pour développer deux suites : Unreal Tournament 2003 et Unreal Tournament 2004. Un troisième volet, baptisé Unreal Tournament 3, est publié en 2007. La série a également été portée sur Xbox avec Unreal Championship dont le premier opus est publié en 2002.

Trame

Unreal Tournament prend place dans un univers de science-fiction futuriste. Dans ce monde, l’augmentation de la violence dans les populations de mineurs à la fin du xxiiie siècle a conduit le gouvernement mondial à légaliser les combats à mort dans lesquels tous les coups sont permis, permettant à la Liandri Mining Corporation d’organiser une série de matchs sanglants. La popularité de ces combats augmente rapidement et les bénéfices qu’ils génèrent ne tardent pas à dépasser ceux des autres branches du groupe. La Liandri décide d’organiser une ligue professionnelle, baptisée The Tournament, réunissant les combattants les plus violents de l’univers connu. Le jeu se déroule en 2341, cinquante ans après la création de ces matchs à mort, le joueur incarnant un combattant sélectionné pour participer au tournoi.

Accueil

Version PC

aperçu du jeu unreal tournament PC
Aperçu du jeu vidéo version PC

À sa sortie, Unreal Tournament est très bien reçu par la presse spécialisée, les sites Metacritic et GameRankings lui attribuant des scores de 92 % et 93 %, qui met notamment en avant les améliorations apportées au système de jeu et au mode multijoueur par rapport à Unreal.

Au niveau technique, les critiques notent que ce nouvel opus utilise le même moteur graphique que son prédécesseur et qu'il n'est donc pas aussi impressionnant que ce dernier. D'après celles-ci, le jeu reste néanmoins très réussi graphiquement, que ce soit au niveau des modèles, des textures, de l'apparence des personnages ou des effets visuels. Son moteur graphique est souvent comparé à celui de Quake III Arena que la presse considère généralement comme plus performant. D'après certains testeurs, il n'a cependant pas à rougir de la comparaison et il lui est même supérieur dans certains domaines. Les effets sonores sont également décrits comme excellents et comme contribuant autant, voire plus, que les graphismes à l'immersion du joueur dans les combats, notamment grâce aux voix rappelant Mortal Kombat qui annoncent les hauts faits réalisés par le joueur. Le test de GameSpot ajoute à ce sujet que les musiques contribuent à l'atmosphère du jeu sans pour autant éclipser les sons qu'il est crucial d'entendre. L’interface graphique est également décrite comme une réussite voire un modèle du genre.

Au niveau de son mode solo, la presse note que Unreal Tournament rompt avec les modes scénario classiques et qu'il se focalise sur des affrontements contre des bots dans différents modes de jeu. La campagne est ainsi décrite comme un entrainement permettant de se préparer progressivement au jeu en réseau, notamment grâce à d'excellents tutoriels. La plupart des critiques considèrent que le point fort du mode solo réside dans les progrès considérables de l'intelligence artificielle des bots qui est décrite comme excellente et d'un niveau jamais vu dans un jeu de ce genre. D'après celles-ci, ces bots ont en effet un comportement presque humain et sont capables de jouer correctement aux différents modes de jeu.

La presse souligne également la diversité et la qualité des modes de jeu disponibles. Si le match à mort et la capture du drapeau sont considérés comme bien réalisés mais classiques, certains modes sont jugés plus originaux. C'est le cas notamment du mode assaut qui est généralement décrit comme le plus intéressant. Les testeurs mettent également en avant le système de « mutators » qui rend le gameplay encore plus diversifié. Les cartes du jeu ne sont pas en reste : celles-ci sont en effet décrites comme d’excellente qualité, aussi bien au niveau de la jouabilité que de l’esthétique. La grande variété des cartes est également soulignée, les critiques expliquant qu’il y en a pour tous les goûts, aussi bien en matière d’ambiance que d’architecture. Certains journalistes regrettent néanmoins le manque de cartes pour certains modes de jeu (notamment pour le mode assaut). Au sujet des armes, les journalistes notent qu’Epic Games a bien pris en compte les reproches des joueurs. Les armes sont généralement décrites comme excellentes, voire fantastiques, et bien équilibrées, chacune d’entre elles étant utile. Certains journalistes ajoutent cependant qu’elles peuvent se révéler difficiles à maîtriser ou qu’elles manquent de percutant. Comme pour les armes, la presse met en avant les améliorations apportées au mode multijoueur par rapport à celui d’Unreal. La jouabilité sur Internet est ainsi placée au niveau de celle de Quake II du fait de la performance de son moteur réseau qui est décrit comme « impeccable ». Le gameplay en multijoueur est lui aussi jugé très réussi grâce à la qualité des armes et la grande variété des modes de jeux et des cartes disponibles.

En conclusion, la plupart des tests considèrent Unreal Tournament comme une grande réussite aussi bien dans le domaine technique qu’au niveau de son système de jeu. Ils jugent ainsi que le jeu parvient à s’imposer comme un des meilleurs jeux d’un genre pourtant très compétitif, certains journalistes estimant qu’il pourrait bien être meilleur que Quake III Arena.

Version Playstation 2

aperçu du jeu unreal tournament version PlayStation 2
Aperçu du jeu vidéo PlayStation 2

À sa sortie, la version PlayStation 2 d’Unreal Tournament reçoit un accueil plutôt mitigé dans la presse spécialisée, les sites Metacritic et GameRankings lui attribuant des scores de 77 % et 76,6 %. Les critiques la considèrent généralement comme une bonne adaptation d’un excellent jeu PC mais regrettent qu'il ait un peu perdu dans cette conversion, notamment concernant le mode multijoueur, la console ne permettant pas de jouer sur Internet.

Au niveau technique, la presse spécialisée considère la version PlayStation 2 du jeu comme en dessous de la version PC, les critiques jugeant notamment que les textures sont moins détaillées et que certains effets spéciaux comme la fumée, les éclairages ou les explosions, ne sont pas aussi réussis que dans la version originale. Certains journalistes regrettent également que les performances de la PlayStation 2 ne permettent pas de jouer avec une résolution et un nombre d’images par seconde équivalents à ceux de la version PC, et soulignent par ailleurs que le jeu souffre de quelques ralentissements. Globalement, les graphismes sont cependant jugés positivement, les critiques mettant notamment en avant la qualité des animations des personnages. De leur côté, les effets sonores et la musique sont considérés très réussis et fidèles à ceux de la version originale sur PC.

Enfin, l’interface graphique de la version console est décrite comme simple et intuitive, une critique expliquant qu’elle « ne reprend heureusement pas le modèle Windows du jeu PC ». En matière de gameplay, les critiques sont partagées et se focalisent sur la jouabilité, que ce soit avec une manette de jeu ou au clavier et à la souris. Dans ce domaine, certains journalistes jugent ainsi la jouabilité au niveau des autres jeux de tir sur console et expliquent que grâce aux différentes options proposées, une manette de jeu est suffisante pour profiter pleinement du jeu.

D’autres regrettent au contraire que la manette pose parfois des problèmes pour viser correctement et considèrent donc un clavier et une souris indispensables pour progresser dans le jeu. Au niveau du contenu, la presse spécialisée souligne l’apparition de cartes inédites et juge que le mode solo est aussi réussi que celui de la version PC. Les journalistes mettent également en avant l’apparition d’un nouveau mode de jeu permettant de jouer à quatre en écran divisé. La plupart des critiques regrettent cependant l’absence d’un mode multijoueur sur Internet, qu’ils attribuent aux limitations de la console plutôt qu’au jeu, notant que cela fait perdre au jeu son principal intérêt.

Version Dreamcast

aperçu du jeu unreal tournament version Dreamcast
Aperçu du jeu vidéo Dreamcast

À sa sortie, la version Dreamcast d’Unreal Tournament est très bien reçue par la presse spécialisée, les sites Metacritic et GameRankings lui attribuant des scores de 90 % et 87,8 %. Les critiques la considèrent généralement comme une très bonne adaptation d’un excellent jeu PC et soulignent que, contrairement à la version PlayStation 2 du jeu, celle-ci permet de jouer en réseau sur Internet. Comme pour la version PC, la presse relève l'abondance des modes de jeu disponibles dans cette version et considère donc celle-ci comme supérieure à la version Dreamcast de Quake III.

Au niveau visuel, la presse spécialisée constate que la version Dreamcast du jeu « fait honneur à son homologue sur PC » et que ses graphismes sont plutôt bons, même si certaines critiques les considèrent moins impressionnants que ceux de la version Dreamcast de Quake III. Les performances de cette version sont en revanche jugées supérieures à celle de son rival, malgré quelques ralentissements lors des combats, notamment lors de l’affichage de plusieurs personnages à l’écran. De leur côté, les musiques sont jugées convenables et les effets sonores encore meilleurs, un journaliste estimant qu’ils contribuent fortement à « vous mettre dans l’ambiance ».

Enfin, l’interface graphique de cette version console est décrite comme « sombre, assez austère » et un peu simpliste. Concernant la jouabilité avec une manette, les critiques expliquent qu’Unreal Tournament fait mieux que son rival mais conseillent tout de même d’utiliser un clavier et une souris, viser avec une manette pouvant se révéler frustrant. Au niveau du contenu, la presse spécialisée met de nouveau en avant le mode solo et les nombreux modes de jeux disponibles, qu’ils décrivent comme le principal point fort du jeu par rapport à Quake III, mais regrettent l’absence du mode assaut dont les cartes étaient trop grandes pour être intégrées dans cette version. Les critiques saluent également son « excellent » mode multijoueur en expliquant notamment que, contrairement à la version PlayStation 2 du jeu, il est possible de jouer sur Internet en plus du mode en écran divisé.



Retour à l'accueil