Aménagements pour les cyclistes

Pistes et bandes cyclables

Les pistes cyclables, séparées de la chaussée, sont incontestablement celles qui protègent le plus les cyclistes car elles sont réservées à la circulation des vélos. Il y a également des bandes cyclables, qui sont elles aussi des voies de circulation réservées à la circulation à vélo, mais intégrées à la chaussée. Les bandes cyclables font en général environ 1,5 mètre de largeur, le maximum étant de 2 mètres. Attention toutefois au sens de circulation : certaines pistes et bandes sont à sens unique ; il est bien sûr interdit de les emprunter à contre-sens !

Dans certains cas, la bande cyclable est intégrée au couloir bus, qui sont donc réservés à la circulation des bus, taxis et vélos, qui ne sont certes pas prioritaires dans ces voies. A certains carrefours, des sas cyclistes ont également été créés, pour permettre aux cyclistes de redémarrer plus facilement lorsque le feu passe au vert.

Piste cyclable sur les quais de la Garonne

Dans Bordeaux, plus de 160 kilomètres de pistes et bandes cyclables ont été aménagées, mais aussi 18km de couloirs vélo-bus.

La carte ci-dessous montre toutes les pistes et bandes cyclables aménagées dans la métropole, en utilisant les données ouvertes de Bordeaux Métropole.

Voir en plein écran

Cédez-le-passage cycliste au feu

Panneau cédez-le-passage cycliste
Photo by Joancharmant / CC BY-SA

Testé à Bordeaux, le cédez-le-passage cycliste est adopté dans toute la France depuis 2012. Ce petit panneau, situé en-dessous des feux tricolores, ne concerne que les cyclistes.

Le principe est simple : au feu rouge, les cyclistes peuvent continuer dans la direction indiquée par le panneau, mais doivent laisser la priorité aux autres usagers, qui bénéficient eux du feu vert (piétons, voitures…).

Les double-sens cyclables

Dans certaines rues à sens unique pour les voitures (généralement limitées à 30 km/h), les cyclistes eux peuvent circuler dans les deux sens. Ces double-sens cyclables sont signalées par une signalisation verticale.

La ville de Bordeaux compte 42 kilomètres de double-sens cyclistes.

Les rues piétonnes et zones de rencontre

La circulation à vélo est autorisée dans les rues piétonnes, mais les piétons y ont la priorité. Les cyclistes doivent donc rouler au pas et adapter leur vitesse aux piétons.

C’est le même principe pour les zones de rencontre : les piétons ont la priorité sur les cyclistes qui ont eux-mêmes la priorité sur les véhicules à moteur.

Les voies du tramway

En règle générale, il est interdit de circuler sur les voies du tramway. Seuls quelques espaces banalisés sont autorisés à la circulation en vélo : cours de l’Intendance, place de la Comédie, cours Vital Carles (entre Porte-Dijeaux et Pey-Berland seulement), place Pey-Berland et rue d’Ornano.

Panneau cédez-le-passage cycliste
Photo by Willie Miller / CC BY-NC-SA

Stationner son vélo

Un arceau avec un vélo accroché

Avec de très nombreux arceaux de stationnement disséminés dans la ville (5 700 dans Bordeaux, 9 000 sur la métropole), il n’est pas très compliqué de pouvoir stationner son vélo. Il faut néanmoins penser à bien attacher un antivol.

Il est également possible de stationner son vélo dans les parkings souterrains gérés par Parcub. Les parkings relais de TBM offrent également des places de stationnement gratuites. A la gare Saint-Jean, TBM propose aussi un garage fermé réservé aux vélos, accessible sur abonnement (7€ pour un mois / 20€ pour un an).

La mairie de Bordeaux a également créé un parking vélo spécifiquement pour les habitants du centre-ville, qui n’ont pas forcément la possibilité de ranger leur vélo dans leur immeuble. C’est La Bicycletterie, garage abrité de 48 places, localisé 49 rue Bouquière et géré par la Société des grands garages parkings de Bordeaux.