Histoire

Histoire

Issue de la fusion entre le Stade Bordelais et le CA Bordeaux-Bègles, l’Union Bordeaux Bègles est fondée en 2006 après plusieurs années de rivalité et de négociations. La fusion ne concerne que les équipes seniors et espoirs. La nouvelle entité prend la place du Stade bordelais en Pro D2, tandis que chacun des deux clubs conserve ses équipes de jeunes et ses équipements.

Le centre de formation de Bègles est particulièrement performant et fournira de nombreux joueurs à l’équipe première Pour ses premières saisons, l’équipe bénéficia d’un budget de 3,6 millions d'euros. Frédéric Martini resta un an à la présidence de l'Union avant de céder sa place à Laurent Marti, actuel président.

Laurent Marti contribua largement à augmenter le budget du club en le passant de 3,8 millions d'euros en 2007-2008 à 4,2 millions d'euros en 2008-2009, et finalement 5,3 millions d'euros en 2010-2011. Les ambitions étaient de retrouver l’élite à court terme (deux ou trois ans), avant de partir à la conquête de l’Europe par la suite dès que possible.

Lors de la saison de Pro D2 2010-2011, le club termine in extremis cinquième de la phase régulière, et accède ainsi aux demi-finales. En demie, l'UBB bat Grenoble (2e de la phase régulière et grand favori à la montée) au Stade Lesdiguières de Grenoble (12-19), avant de défaire en finale Albi (14-21), à Armandie, accédant de ce fait au plus haut niveau du rugby français, le Top 14.
Avec son jeu très offensif (inspiré du rugby de l'hémisphère Sud) basé sur la vitesse et la circulation du ballon, que l'équipe ne renie jamais, l’UBB apporte un vent de fraîcheur et de la nouveauté sur le rugby français.

L'Union Bordeaux Bègles finira finalement 8e, avec 53 points (et 12 victoires), ce qui reste un record absolu pour un promu issu de la finale d'accession de ProD2, et la troisième meilleure performance d'un promu en Top 14, derrière le Racing Métro 92 en 2009-2010 et l'US Montauban en 2006-2007.

Le 4 mars 2012, Raphaël Ibanez s'engage pour deux ans comme Manager général avec l'UBB2. Il est secondé par Joe Worsley (ancien troisième ligne international anglais et ancien coéquipier d'Ibanez aux London Wasps) comme spécialiste de la défense, de Régis Sonnes (ancien sélectionneur de l'Espagne) pour les avants et de Vincent Etcheto, maintenu à son poste d'entraîneur des lignes arrières. Pour la première saison de l'ère Ibañez, le club finit à la douzième place du championnat avec 47 points, devant le SU Agen et le Stade montois, relégués en deuxième division.

Lors de la saison 2013-2014 le club joue la majorité des matchs au Stade Chaban-Delmas. Il termine à la huitième place du championnat avec 64 points, après avoir lutté avec des clubs comme le Stade toulousain, le Stade français ou encore le Castres olympique pour se qualifier pour les barrages du Top 14.

Le club réussit le début de la saison 2014-2015, réalisant à domicile des prestations remarquées, avec des victoires face à Clermont sur le score de 51 à 21 ou la semaine suivante face au Castres olympique sur le score de 59 à 7.
L'UBB termine 7e, à un point de la sixième place. La semaine suivante, l'UBB se qualifie pour la Coupe d'Europe de rugby à XV 2015-2016 en battant Gloucester sur le score de 22 à 23, l'ouvreur béglais Pierre Bernard réussissant un drop à la dernière seconde. En janvier 2018, à la suite de la nomination de Jacques Brunel en tant que manager du XV de France, Rory Teague est nommé manager général de l'Union Bordeaux Bègles.